Les Operating Partners = L’Assurance de votre Croissance avec la crédibilité de l’avoir déjà fait « dans nos propres entreprises »

Agroalimentaire : Face à l’inflation et aux pénuries, il faut oser passer ses hausses et poser les bases d’une industrie française renouvelée.

Etat des lieux du secteur agroalimentaire et de l’industrie

Dans un article paru sur LSA-conso.fr, Janick belin revient sur la situation que doivent gérer les industriels de l’agroalimentaire. Marquée par la dérégulation des chaines d’approvisionnement désormais mondialisée, les effets du réchauffement climatique, la multiplication d’événements (crise sanitaire, guerres) et un manque de main d’œuvre devenu endémique dans le secteur, elle impose aux acteurs de se réinventer.

Des fondamentaux pour passer le cap de la crise

Pour Janick Belin, cinq fondamentaux doivent être travaillés :

  • oser passer les hausses de prix, ce qui demande d’assister et de suivre les collaborateurs dans des négociations dures. Il faut être, comme jamais proche du commerce et informer et former les collaborateurs en les rassurant sur les actions pour faire face à cette situation mais sans chercher à enjoliver la réalité.
  • maîtriser ses coûts et sa trésorerie avec à la clé des réductions ou suspensions d’investissements, de gammes non rentables, et une gestion des stocks au plus serrés
  • faire évoluer rapidement ses gammes, i.e. recalibrer, innover, faire évoluer ses recettes…
  • renforcer la relation de proximité avec les producteurs afin de garantir ses approvisionnements et de travailler ses gammes
  • préserver son esprit combatif et garder son sang-froid, ne pas rester seuls, échanger avec des partenaires et des pairs.

Agroalimentaire : les clés pour se préparer

De plus, parce que l’avenir se prépare y compris quand la situation est tendue, il insiste sur quatres points :

  • travailler fortement sa segmentation client. L’inflation va accélérer la tendance à la différenciation des modes de consommation des différentes cibles ;
  • renforcer la résilience de sa supply chain en privilégiant, au maximum, les liens avec les agriculteurs français ou européens ;
  • penser ses futurs investissements (automatisation, mix énergétique…)
  • être à l’écoute d’opportunités de consolidation susceptibles de créer de la valeur pour l’entreprise et ses collaborateurs.

Un article à lire sur LSA Conso.

Télécharger votre livre blanc

L'operating partner
La botte secrète des PME et ETI en croissance

Tout savoir sur la façon dont l’intervention d’un operating partner concourt à la création de valeur des entreprises

Partagez vos challenges avec un Entrepreneur

Choisissez le créneau téléphonique qui vous convient
pour échanger avec un Operating Partner et trouvons ensemble la meilleure approche.