Les Operating Partners = L’Assurance de votre Croissance avec la crédibilité de l’avoir déjà fait « dans nos propres entreprises »

Dans cet article paru le 13 septembre 2021 sur DAFmag.com, Jacques Schaffnit s’intéresse aux leviers offerts par le contexte de crise pour revoir à la hausse leurs grilles tarifaires, repenser leurs offres et gagner de nouveaux marchés.

Dans leur majorité, les chefs d’entreprises français ont peu l’habitude de gérer leurs affaires dans des contexte inflationnistes. Or les règles du jeu diffèrent et la frilosité à la hausse des prix n’est plus nécessairement de mise. Car si une entreprise n’augmente pas ses tarifs, elle risque de vendre à perte et au bout du compte, de ne plus pouvoir supporter ses propres coûts de production qui, eux, augmentent au gré des prix des approvisionnements.

Un marché inflationniste libère les prix et donne davantage de latitude au dirigeant pour augmenter les tarifs de ses offres, en dépassant le seuil dit d’équilibre (i.e. celui qui permet de ne pas perdre d’argent), il peut tout à fait reconstruire sa marge. L’important étant de pouvoir expliquer la hausse des prix et ue cette explication soit légitime.

Second levier : saisir les opportunités de se positionner sur de nouveaux marchés. Face aux variations de prix, les grands donneurs d’ordres lancent des appels d’offres, pour optimiser le coût et la sécurité de leurs approvisionnements tout en explorant et en ouvrant de nouveaux pans de marché.

Troisième levier : repenser son offre et/ou ses approvisionnements pour adapter sa structure de coût « main d’œuvre vs matière ». Dans certaines grandes puissances économiques, Chine en tête, les entreprises adoptent des démarches très offensives sur ce sujet. Les Français doivent donc tenter à leur tour d’avancer leurs pions et ne plus hésiter à revoir leurs équilibres main d’oeuvre / matière.

Et Jacques Schaffnit de conclure qu’à chaque période de tension économique, ceux qui s’en sortent le mieux sont ceux qui osent et privilégient le changement. L’état d’esprit est déterminant. Quand l’opportunité est là, il faut la saisir. Plus que jamais, un entrepreneur doit faire sienne la citation de Raymond Vincent : que « l’avenir appartient aux audacieux, à ceux qui cherchent, qui prennent des risques ».

L’article complet est à lire ici : https://www.daf-mag.fr/thematique/tresorerie-1239/gestion-cash-2118/breves/les-conditions-inflationnistes-actuelles-opportunite-reconstruire-marges-pme-364136.htm