Les Operating Partners = L’Assurance de votre Croissance avec la crédibilité de l’avoir déjà fait « dans nos propres entreprises »

Approvisionnement : pallier les problèmes et assurer la croissance de son entreprise . Une interview d’Alexandre Stern par Florence Sueur, rédactrice en chef et présentatrice du Bar de l’Économie.

L’émission Le Bar de l’Economie recevait ce mercredi 13 octobre 2021 Alexandre Stern, operating partner chez I&S Adviser.

La question de la croissance des entreprises françaises

Lors de cet échange, Alexandre est d’abord revenu sur ce qu’apportent les operating partners aux chefs d’entreprise et sur la façon dont ils travaillent, leur principale valeur ajoutée étant leur expérience car ils ont déjà fait et vécu les situations que traversent les dirigeants qu’ils copilotent.

Alexandre a notamment insisté sur le fait que de nombreux chefs d’entreprise français freinent eux-mêmes leur développement à l’international. Un sondage paru il y a quelques années avait indiqué que 60% des chefs d’entreprise en France ne souhaitaient pas faire de croissance et se satisfaisaient du niveau de développement et de chiffre d’affaires de leur société.

Les operating partners d’I&S Adviser partagent le même constat : la question des leviers de croissance n’est soulevée que lorsque l’entreprise traverse des difficultés. Or celles qui performent sont celles qui savent être bien conseillées aussi et surtout quand l’activité va bien. Car alors elles ont la capacité d’investir pour l’avenir. C’est donc important de se préoccuper de croissance et de s’interroger sur les leviers à activer en période faste.

La question des défis des approvisionnements

Alexandre a ensuite répondu aux questions de Florence Sueur sur la situation actuelle concernant les approvisionnements. Quelles sont les conséquences des tensions observées sur les prix et les routes commerciales ? Quelles pistes un chef d’entreprise peut-il explorer pour pallier la situation ? quels seront les prochains défis qu’il aura à relever ?

Alexandre explique que le sujet actuel des approvisionnements est finalement assez nouveau pour beaucoup d’entrepreneurs, notamment les “quadra’”, car il avait plus ou moins disparu depuis 40 ans. Or en 2021, gérer ses approvisionnements ne se résume plus à passer des commandes chez des fournisseurs.

Les chefs d’entreprise doivent relever deux enjeux principaux :

  • Obtenir la matière dont ils ont besoin pour produire, qu’il s’agisse de matières premières ou de produits semi finis ;
  • Les obtenir à un prix correct qui reste susceptible de varier du fait des tensions économiques et du rallongement des délais de livraison.

Sachant que de plus en plus de produits se retrouvent en tension : après les semi-conducteurs et le bois, les métaux (acier, aluminium, cuivre), mais aussi les matières premières agricoles (blé, sucre …) sont concernés. De fait, les secteurs impactés sont très nombreux et de plus en plus variés.

De plus, beaucoup de signaux font penser que l’inflation va encore augmenter, sans nécessairement retrouver le niveau des années 70. Celle-ci aura un impact sur les prix des achats des ventes, ainsi que sur les salaires, sur le pouvoir d’achat, etc.

Problèmes d’approvisionnement : plusieurs pistes peuvent être explorées

La 1ère piste est d’adapter ses approvisionnements, avec trois solutions :

  • Diversifier la liste de ses fournisseurs – qui reste une solution de court terme ;
  • Être plus économe de sa matière première, être plus efficace dans son utilisation, et valoriser les rebus.
  • Recycler la matière utilisée – par exemple, des métaux que l’on jetait jusque-là et qui dorénavant vont être réinjectés dans le cycle de production.

La 2ème piste consiste à piloter ses approvisionnements. Cela suppose de mettre à jour les délais et les coûts grâce à des tableaux de bord. Il est aussi indispensable de prévoir la hausse des prix, à la fois des matières premières, du transport et de l’énergie dans le calcul des coûts de production.

La 3ème piste va conduire à repenser la fabrication de ses produits, en changeant les matières utilisées (« redesign to cost »), les procédés de fabrication ou en fabriquant ailleurs et autrement.

Pour mener à bien des chantiers, la conduite du changement sera un sujet d’attention forte. Le plus efficace sera de travailler avec des petites équipes motivées qui vont entrainer le reste des collaborateurs.

A réécouter sur :

Télécharger votre livre blanc

L'operating partner
La botte secrète des PME et ETI en croissance

Tout savoir sur la façon dont l’intervention d’un operating partner concourt à la création de valeur des entreprises

Partagez vos challenges avec un Entrepreneur

Choisissez le créneau téléphonique qui vous convient
pour échanger avec un Operating Partner et trouvons ensemble la meilleure approche.