Chez I&S Adviser, nous sommes convaincus d’une chose : rien ne vaut l’expérience d’un entrepreneur pour assurer la croissance d’une entreprise. En effet, suivant le concept du « have it done », ces anciens chefs d’entreprise (Sparring Partners ou Operating Partners) ont déjà été confrontés eux-mêmes à des phases critiques de croissance dans leur carrière entrepreneuriale.  C’est pourquoi ils disposent aujourd’hui de la crédibilité et des clés nécessaires pour créer l’environnement de votre succès. 

Le profil type du Sparring Partner

Lors de notre récente campagne « Le Sparring Partner idéal pour un entrepreneur », nous nous sommes rapprochés de différents acteurs économiques : un fond d’investissement, un pôle de compétitivité et deux start-ups. Durant les interviews, nous avons recueilli, entre autres, leur vision du Sparring Partner idéal. De ces quatre témoignages découlent des idées et des besoins communs. En effet, les CEOs et fondateurs interrogés nous ont fait part de leurs attentes en terme d’accompagnement : un entrepreneur expérimenté et/ou serial entrepreneur, ayant traversé différentes phases de croissances en entreprise et doté d’une vraie compréhension des objectifs.

Les entrepreneurs accompagnés : quelles différences ?

Sans un accompagnement opérationnel, faire face aux étapes stratégiques de croissance d’une entreprise peut s’avérer être une dure épreuve. Selon Cédric Monnier, CEO d’Ikast.io, trouver le bon business model et prendre des décisions concernant le choix de positionnement comptent parmi les étapes les plus difficiles à gérer seul quand on est entrepreneur.

Pour une société d’investissement comme Entrepreneur Venture, il semblerait qu’il existe une différence notable entre les entrepreneurs accompagnés et ceux qui ne le sont pas. L’entrepreneur non accompagné rencontre généralement plus de difficultés, avec notamment des problématiques d’exécution. Bertrand Folliet nous confie que le dossier proposé par un entrepreneur accompagné se passe beaucoup mieux : « il respecte généralement mieux son business plan et sa roadmap ».

Réussir sa levée de fond avec un Sparring Partner

L’accompagnement, un futur critère pour réussir une levée de fond ? Nous avons posé la question au fondateur d’Entrepreneur Venture. Selon lui, ce critère est d’ores et déjà pris en compte. En effet, dès les premiers contacts, les sociétés accompagnées sont remarquées et appréciées. Aussi, lorsqu’il commence à investir dans un dossier, Bertrand nous explique qu’il est de plus en plus courant que « dès l’investissement, on demande à ce qu’il y ait un accompagnement ».

La start-up Redire a bien compris l’enjeu de cet accompagnement dans les étapes de croissance de son entreprise. Actuellement en processus de levée de fonds, les co-fondateurs ont exprimé leur volonté d’être accompagné par un Sparring Partner. Leur besoin : une personne ayant déjà vécu cette situation et qui serait en mesure de partager son expérience.

Les facteurs de croissance

Le Sparring Partner vous accompagne dans la croissance de votre entreprise. Co-pilote de chaque action stratégique, il vous épaule lors de vos levées de fond, mais également dans l’optimisation de votre modèle économique et dans votre développement à l’international par exemple. Doté d’une culture de l’échec et du rebond, il met en place la stratégie qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

La valeur ajoutée du Sparring Partner ? Son engagement sur les résultats. C’est dans cette optique qu’il propose des stratégies réelles et réalisables qui ont un impact mesurable sur la valeur. La réussite des Operating Partners passe avant tout par la réussite des entreprises accompagnées.

Pour assurer la croissance de votre entreprise, Fadwa Sube, fondatrice de Pôle Systematic conseille : « surtout ne pas avoir peur et oser se payer le luxe d’avoir les meilleurs Sparring Partners engagés, actifs, partageant la culture du résultat pour aller le plus loin possible. » 

Des entreprises encore frileuses

En France, l’accompagnement des chefs d’entreprise n’est pas encore complètement entré dans les mœurs. Comme le souligne Fadwa Sube « la culture française continue à être un peu frileuse par rapport à l’immatériel ». Ce qui peut en effet constituer un frein pour les entreprises quant au fait de solliciter un Sparring Partner. Cependant, imagine-t-on une seconde la réussite d’un sportif sans son entraîneur à ses côtés ?

La co-fondatrice de Redire est persuadée du retour sur investissement d’un tel accompagnement. Selon elle, « Il ne faut pas hésiter à investir sur ce qui compte et ce qui rapporte ».