La France a vu naître ces dernières années plusieurs milliers de start-ups. Le profil de ces entrepreneurs : dynamiques, motivés, sensibles à l’innovation et pleins de bonnes idées ! Malgré cet enthousiasme, ces derniers manquent parfois de méthode, et souvent, d’expérience. La bonne nouvelle, c’est qu’ils en ont conscience et cherchent constamment des solutions pour évoluer. Pour gagner du temps, ils n’hésitent pas à s’entourer d’autres startupers afin de mettre leurs compétences en commun. Le partage d’expérience leur permet d’aller plus vite et d’éviter certains pièges de débutants. 

Réussir le développement de sa start-up grâce à l’accompagnement

Selon une étude de Boston Consulting Group avec La Boussole, le pourcentage de réussite des start-up est mince. Néanmoins, le facteur accompagnement semble avoir sa part de responsabilité dans le succès de certains business. En effet, le taux de faillite d’une start-up accompagnée s’élève à 20% contre 40% pour une start-up non accompagnée. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, l’accompagnement est un levier de développement non-négligeable qui doit être pris en compte par les entrepreneurs français. Notamment lorsque l’on connaît le fort dynamisme du pays en terme de création de start-ups !

Les freins d’un tel accompagnement

Les freins rencontrés sont en premier lieu d’ordre financier. Bien que la plupart des start-ups aient conscience de ce besoin, elles ne disposent simplement pas du financement nécessaire. À l’heure actuelle, seules celles ayant réussi une levée de fond semblent pouvoir se le permettre.

Autre frein constaté : la frilosité et la méfiance de certains entrepreneurs vis-à-vis des professionnels de l’accompagnement. Ils ont besoin de preuves et d’engagement de résultat.

Le crédit d’impôt accompagnement

Fondatrice d’I&S Adviser, Isabelle Saladin met en avant dans son article, la piste du crédit d’impôt accompagnement. Une solution qui favoriserait grandement la réussite de certaines start-ups du pays.

 

Retrouvez la notion du crédit d’impôt accompagnement dans l’article complet paru sur Maddyness.